Château Haut-Bailly
1999L’harmonie

Un grand vin quasiment « cousu main » révélant un caractère marqué par le classicisme pour un millésime très Haut-Bailly !

1999 a été un millésime précoce avec une demie floraison au 31 mai, soit 4 jours d’avance sur la moyenne de la décennie. Malgré un temps défavorable début juin, la floraison a été rapide et homogène et la demie véraison a été portée au 4 août comme en 1989. 1999 a été plus chaud et légèrement plus humide que la normale, marqué une fois de plus par un temps incertain durant les vendanges… L’impression de surprise devant l’accélération de la maturité, la richesse en sucres et la faiblesse en acidité nous a conduits à un « galop d’essai » très précoce dès les 10 et 16 septembre sur une parcelle de jeunes merlots sur Riparia Gloire. Les vendanges n’auront commencé sérieusement que le 22 septembre pour s’achever le 5 octobre : l’impression de jongler avec les aléas climatiques et la peur de risques de pourriture auront régné sans répit. Mais une excellente tenue sanitaire des raisins aura finalement prévalue, et ce grâce aux soins particuliers apportés à la vigne tout au long de l’été : éclaircissage important de la récolte et effeuillage des deux côtés fin août…

LE MONDE, 2 septembre 2005

Archétype du style bordelais classique, Haut-Bailly possède toujours un équilibre et une fraîcheur en bouche éblouissants. 16/20.

LE DEVOIR, 11 mars 2005

Classique des classiques. Un beau fruit mûr, léger vanillé et un peu torréfaction. Vin complet, belle amplitude, grande élégance, équilibre parfait et finale tout en souplesse. Un charme à consommer maintenant.

VINUM, avril 2002

Nez de notes épicées boisées séduisantes, avec des arômes de curry et de composants fruités ; en bouche, très élégant, bien bâti, équilibré, aux tannins fins, seule la finale est encore un peu âpre et sèche pour le moment. Ce n’est pas un vin destiné au plaisir immédiat, mais une valeur sûre pour ceux qui savent patienter.