Château Haut-Bailly
2008De l'éclat et de la douceur

Le millésime 2008 se révèle concentré en couleur, vif, structuré et équilibré, avec des tanins onctueux, soyeux et puissants : de l'éclat et de la douceur !

Suivant un printemps maussade et pluvieux, le mois de juillet, beau et sec, fut une bénédiction pour enrayer le développement des maladies. Un travail des vignes adapté a permis de favoriser l’aération des grappes et de se prémunir contre l’installation du botrytis. Conséquence de cette floraison délicate, une sélection naturelle des baies a réduit les rendements. Les conditions climatiques médiocres du mois d’août 2008 ont entraîné la véraison tardive des merlots, du 5 au 20 août, suivie par celle des cabernets, plus homogène, entre le 15 et le 25 août. Heureusement, les conditions exceptionnelles et particulièrement sèches des mois de septembre et octobre ont assuré une excellente maturité des baies, caractérisée par des degrés alcooliques potentiels élevés et des acidités relativement soutenues. Les vendanges 2008 resteront dans les annales comme les plus longues et tardives de la décennie : 10 jours de ramassage répartis sur 5 semaines! Elles ont débuté le 25 septembre pour les plus jeunes merlots, alors que les cabernets sauvignons ont été cueillis du 17 au 23 octobre, dans un état sanitaire impeccable. Les grains vendangés furent plus petits que lors des millésimes précédents, accentuant la concentration dans les cuves. De faibles rendements sur une année tardive ont ainsi garanti une excellente qualité.

WINEADVOCATE Issue 194, Robert Parker, May 2011

A candidate for the -wine of the vintage,- the 2008 Haut-Bailly possesses incredible complexity. Tell-tale notes of lead pencil shavings, charcoal, damp earth, black cherries and black currants intermixed with a hint of subtle barbecue smoke are present in this classic, quintessential Graves. Medium-bodied with an emerging, precocious complexity, it is a super-pure, beautifully textured, long wine that can be drunk now or cellared for 20-25 years. Bravo!

VINUM, Avril 2011

Non seulement il figure depuis des décennies parmi les Bordeaux rouges les plus réguliers, mais il est aussi tous les ans l’un des très grands vins de la région. C’est un classique assumé, hermétique aux phénomènes de mode, et l’un des rares vins de la classe d’un Premier Cru au prix d’une place à l’opéra. Comme nous nous montrons de plus en plus sévères envers les vins que nous aimons particulièrement et qu’il a été dégusté dans une phase difficile, nous avions été un peu pingres en lui attribuant 17.5 points lors de la dégustation en primeur. Une fois mis en bouteille, il figure néanmoins, comme on devrait s’y attendre, parmi les très grands vins du millésime, avec des tanins extraordinairement bien mis en avant, d’une densité unique et d’une noblesse absolue, inégalable. Bref, un vin renversant ! 2018 à 2030. 18/20*

VINIFERA, Juin 2009

Nez complexe, remarquable : touche de fumé, épices, fruits noirs. Beaucoup de présence sur ce vin. L’entrée en bouche est extraordinaire de fraîcheur minérale et de densité. C’est fin, tonique, précis sur un profil fruité magnifique, avec une pulpe irrésistible. Une nouvelle fois un des sommets de son secteur. ****