Château Haut-Bailly
2015

Autour du 15 avril, le débourrement régulier et rapide sera le premier facteur d'homogénéité de l'année 2015. Le printemps chaud et sec offre des conditions idéales pour la vigne aux différentes étapes clés de la floraison, la nouaison, la fermeture de la grappe. De fortes chaleurs et une absence totale de pluie marquent les mois de juin et juillet. Ce stress hydrique modéré génère un arrêt de croissance bénéfique. Fin juillet, la pluie permet de lancer une véraison rapide et concentrée sur 15 jours. Du mois d'août jusqu'à la fin des vendanges, la vigne est belle et saine : feuillage magnifique, grappes bien réparties d'un noir intense. Le temps plus frais que d'habitude en août préserve le potentiel aromatique des raisins. L'état sanitaire est irréprochable.

Les vendanges se déroulent dans une grande sérénité grâce à des conditions météo idéales, avec une équipe compétente et qualifiée de fidèles vendangeurs. A la vigne comme au chai, le tri est presque superflu tant la qualité et la maturité sont homogènes. Une parcelle de Petits Verdots entrant en production cette année fait des vins superbes. L'homogénéité de la qualité des parcelles est le reflet d'un très beau millésime.

Ce Château Haut-Bailly 2015 se caractérise par la puissance des Cabernets qui dominent l’assemblage. Denses, charnus et onctueux, ils s’associent avec harmonie à des Merlots qui ont de la structure. Les Petits Verdots, noirs et épicés, apportent une touche de complexité à l’assemblage.

Le Figaro Vin, Bernard Burtschy, Mai 2016

La robe est noire et le nez est d'une belle complexité. Le vin est souple, d'une belle densité, très élégant avec de la fraîcheur, de jolies notes mentholées, une belle longueur et surtout d'une grande persistance. Avec le bel équilibre entre fraîcheur, densité et longueur, il est plus grand que le 2005 qui est pourtant une référence. 18.5

Gault & Millau, Avril 2016

C'est un vin touché par la grâce, racé, raffiné et rebondissant. Il incarne tous les atouts de ce millésime. Fruit ciselé et élégant, structure bâtie sur des tanins mûrs et la fraîcheur, avec sa part de rectitude qui rend Haut-Bailly si singulier. 18-19

Bettane + Desseauve, Avril 2016

Très belle richesse de sève, ensemble plus immédiatement harmonieux en primeur que dans les millésimes récents et doté de l’assise tannique très racée qu’on aime dans ce cru. 18

La Revue du Vin de France, Avril 2016

Un caractère Haut Bailly en rien dans la surenchère de concentration Un très beau nez d'épices, frais très présent, amène une superbe trame tannique crayeuse La structure est tout en subtilité et moins granuleuse que d'habitude Ce qui le place une fois encore parmi les très grandes réussites de l'année. 18.5-19.5