Français

Un coup d’oeil dans les vignes

Véraison dans les vignes

Sous un ciel alternant nuages et éclaircies, la véraison bat actuellement son plein au Château Haut-Bailly.

Après un printemps exceptionnellement sec et chaud, les pluies tombées sur Léognan ces derniers jours ont permis de relancer le processus d’évolution physiologique des raisins que la sécheresse de la fin du mois de juin avait ralenti.

Les températures relativement fraîches pour la saison maintiennent cependant l’évolution à un rythme raisonnable ce qui laisse à penser que les vendanges, envisagées initialement pour la fin du mois d’août pendant un moment, pourraient finalement ne démarrer qu'au début du mois de septembre.

Dans le vignoble, les merlots ont entamé leur véraison dès le 5 juillet, avec près de deux semaines d’avance sur la moyenne des derniers millésimes, et atteignent actuellement le stade de mi-véraison, laissant apparaître de magnifiques grappes multicolores. Les cabernets sauvignons ont, pour leur part, commencé à vérer le 14 juillet.

L’état sanitaire des raisins est excellent sur l’ensemble du vignoble. Des vendanges vertes sont actuellement en cours visant à décompacter les pieds de vignes les plus chargés.

Le millésime 2011 en quelques dates :

5 mai : apparition des premières fleurs sur les merlots (environ 2 semaines d’avance sur la moyenne des derniers millésimes)

du 9 au 16 mai : floraison des merlots

du 12 au 23 mai : floraison des cabernets

Fin mai : nouaison… stade petit pois

10 juin : fermeture de la grappe

26-27 juin : deux journées de canicule (température moyenne enregistrée supérieure à 38°C) ayant entraîné quelques échaudages

5 juillet : début de véraison sur les merlots

14 juillet : début de véraison sur les cabernets

22 juillet : les merlots atteignent le stade de mi-véraison

Epamprage au Château Haut-Bailly

Pied de vigne après épamprage

12 mai 2011 : Fin des travaux d'épamprage au Château Haut-Bailly.

L'épamprage consiste à éliminer les pampres, qui sont les rameaux non fructifères poussant sur la souche ou sur le porte-greffe, ainsi que les contre-bourgeons.

L'objectif de cette opération est de limiter l’encombrement des souches, ce qui permet une meilleure aération de la végétation, un meilleur état sanitaire en réduisant notamment le risque de contaminations primaires de mildiou.

L'épamprage permet aussi de contrôler la vigueur de la vigne.

Subscribe to RSS - vignes